La ROSP a contribué à faire évoluer les pratiques pour atteindre les objectifs de santé définis en 2011. Ainsi la progression observée entre 2012 et 2015 a été de +10 points pour le suivi des pathologies chroniques, + 7 points pour la prévention, + 20 points pour l’efficience des prescriptions. La nouvelle Convention conforte ce dispositif en améliorant sa réactivité et en faisant évoluer les indicateurs conformément aux recommandations médicales.

LES INDICATEURS DU MÉDECIN SPÉCIALISTE EN GASTRO-ENTÉROLOGIE ET HÉPATOLOGIE

Dans le cadre de la convention médicale du 25 août 2016, la ROSP pour les médecins spécialistes en gastro-entérologie et hépatologie  a été renouvelée. Elle comporte 8  indicateurs portant sur la qualité de la pratique médicale.

Cette ROSP est construite sur un total de 300  points et repose sur 8  indicateurs définis entre l’Uncam et les syndicats représentatifs des médecins libéraux : 4  sur le suivi des pathologies chroniques, 3  sur la prévention (dont 1 déclaratif) et 1 sur l’efficience (déclaratif).

LA ROSP DU MÉDECIN SPÉCIALISTE EN GASTRO-ENTÉROLOGIE ET HÉPATOLOGIE

> Ouverture à tout médecin spécialiste en gastro-entérologie et hépatologie
> Rémunération annuelle permettant de valoriser l’atteinte d’objectifs ainsi que la progression réalisée
> Règle de calcul décrite dans la note méthodologique
> Calibrée sur un volume moyen de 1100 patients, recalculée selon la taille réelle de patientèle
> Fonctionne sur un système de points (7€/point)